L’architecture en Algérie entre repère et ambiguïté

  • Hanafi Abdelhakim département d’architecture et d’urbanisme, université de Batna 1 / Algérie
  • Alkama Djamel département d’architecture, université 08 Mai 1945 / Guelma / Algérie
Keywords: Architecture, Qualité architecturale, Repère, Ambigüité, Éléments architecturaux, Edifices, Environnement, Ville

Abstract

Si un être humain vit dans ce monde sans mémoire, il ne peut en aucun cas organiser son présent
ni prévoir son avenir. C’est pareil lorsqu’une population d’une ville ou d’une région se fait perdre
sa mémoire et son histoire par la destruction de ses éléments architecturaux, ses monuments, ses repères
et de son ancienne ville, elle ne pourra jamais organiser ni planifier son avenir, ni son développement.

Chaque édifice marque un repère d’une époque, d’une région, dans le temps et il exprime une histoire, même la typo-morphologie des anciennes villes : Ghardaïa / Algérie ; la ville de Sanaa / Yémen ; l’ancien noyau de la ville d’El Oued / Algérie …etc. reflètent l’ingéniosité de leur population dans l’adaptation
au site et le respect à l’environnement soit physique ou morale et la préservation des ressources naturelles.

Les places publiques, les différents monuments, les temples, les constructions, les bâtiments édifiés depuis des siècles par les gens, certes ont subi des modifications au cours de leur histoire mais toujours ils témoignent sur le génie humain, la civilisation, la religion … etc. des gens qui les ont bâtis.

De nos jours, les œuvres architecturales, les équipements et même l’habitat des villes algériennes ont perdu leurs identités, leurs cachets architecturaux et leurs styles par la perte de leur architecture spécifique.

Les anciens édifices démolis et remplaçaient par des bâtiments ambigus qui ne représentent rien, ni pour la population de cette ville ni pour l’Algérie, difficile à lire et à déchiffrer leurs styles ou leurs tendances architecturales, difficile à localiser leurs régions dans le territoire algérien et difficile même à déterminer la période de leur réalisation.

Le but de cet article est de mettre en exergue la valeur de l’architecture et de ses éléments dans la préservation de la mémoire et de l’histoire de nos villes, cela à travers une lecture et analyse qualitative sur le passé et le présent de nos villes pour prévoir leur future, puisque la perte de l’architecture et de ses éléments tant que repère dans le temps, dans le lieu et dans l’histoire ça va engendrer de l’ambigüité et de l’anonymat de nos villes en plus sortir par des solutions pratiques et recommandations dans le contexte architectural et environnemental pour instaurer des traditions sociales et associant décideurs et population.

Downloads

Download data is not yet available.
Published
2019-07-27